Fontenelle

De Aux Bons Mots
Aller à la navigationAller à la recherche

Bernard Le Bovier de Fontenelle

Bernard Le Bouyer (ou Le Bovier) de Fontenelle, né à Rouen le 11 février 1657 et mort à Paris le 9 janvier 1757, est un écrivain et scientifique français.

Fontenelle, homme célèbre par l'universalité de ses connaissances et de ses talents, aussi bien que par la délicatesse et les agréments de son esprit, et dont le nom fait époque dans les annales de l'esprit humain, à cause de l'influence particulière qu'il a exercée sur les sciences et sur notre littérature, naquit le il février 1657 à Rouen, d'un avocat au parlement de cette ville, et de Marthe Corneille, sœur de l'immortel auteur de Polyeucte et de Cinna. On a remarqué que Fontenelle, dont la vie devait embrasser tout un siècle, avait failli mourir de faiblesse, le jour même de sa naissance.

Il fit ses études au collège de sa ville natale, et ses succès précoces semblèrent présager que son esprit devait s'étendre à tout. La note que les jésuites, ses maîtres, avaient jointe à son nom sur le registre du collège, n'était pas d'un augure moins favorable. Elle était ainsi conçue : Adolescents omnibus partibus absolutus ; jeune homme accompli dans tous les genres. Dès l'âge de treize ans, étant alors en rhétorique, il composa, pour le prix des Palinods de Rouen, une pièce de vers latins, qui, sans avoir été couronnée, fut cependant jugée digne de l'impression. On a encore de lui plusieurs autres pièces latines ou françaises, qui datent à peu près de la même époque. Dans la suite, Fontenelle plaisantait lui-même très agréablement sur ces productions de son jeune âge. « J'ai fait dans ma jeunesse, disait-il un jour, des vers grecs et latins, aussi beaux que ceux d'Homère et de Virgile ; vous jugez bien comment : c'est que je les avais pris dans ces deux poètes. » A sa sortie du collège, il fit un cours de droit pour se conformer aux volontés de son père, fut reçu avocat, plaida une cause, la perdit, et croyant pressentir qu'il n'était point appelé au barreau, il jura de ne plus plaider et tint parole. Dès lors, il se livra tout entier à la culture des lettres et des sciences, qui lui souriaient bien davantage, et qui lui promettaient une gloire plus assurée.

Fontenelle n'était âgé que de dix-sept ans lorsqu'il vint à Paris en 1674 ; et ce fut sous les auspices de Thomas Corneille, son oncle, qui rédigeait alors avec Visé le Mercure galant, qu'il débuta dans la carrière littéraire.

Références et sources

Illustration de Fontenelle : Par Nicolas de Largillière — commons.wikimedia.org
Œuvres de Fontenelle, Volume 1, Bernard Le Bouyer de Fontenelle, Salmon, 1829

caption